Dîner-conférence : L’Ordre mondial en quelques mots

Gérard Hervouet, professeur titulaire associé au département de science politique de l’Université Laval, décortique les enjeux géopolitiques ayant un impact sur l’économie du Québec.

Les deux dernières décennies ont été témoins de grands changements sur l’échiquier mondial : la Chine et l’Inde, entre autres, ont connu un développement économique et politique qui les placent au rang d’économies influentes. Des alliances ont été rompues, d’autres créées, comment décoder ce nouvel ordre mondial et son économie?

Gérard Hervouet, professeur titulaire associé au département de science politique de l’Université Laval a livré une présentation dans laquelle il résume en cinq mots la situation : fin de l’ordre libéral multipolarité, paradoxes, fragmentation et incertitude.

Gérard Hervouet

Professeur, Université Laval

Gérard Hervouet est professeur titulaire associé au département de science politique de l’Université Laval. Il a publié et édité 25 ouvrages, écrit de très nombreux articles et prononcé une centaine de conférences dans de nombreux pays. Son champ de spécialisation couvre les problèmes stratégiques et plus particulièrement, la sécurité en Asie.

Il détient un doctorat en science politique de l’Université Paris 1, Panthéon –Sorbonne. Il a été directeur du Programme Paix et sécurité internationales à l’Institut québécois des hautes études internationales, 2002-2013. Il a été président du Consortium canadien sur la sécurité en Asie Pacifique, 2003- 2006; directeur de la revue Études internationales, 1985-1998 et il est actuellement directeur du Groupe d’études et de recherches sur l’Asie contemporaine (GERAC) à l’Université Laval.

Professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Bordeaux de 1998 à 2001, il a également été invité à donner des enseignements en Pologne, en Chine, au Japon, au Vietnam, à Singapour, en Thaïlande en Malaisie et aux Philippines.

Au cours des deux dernières décennies, le monde a grandement changé, avec une mondialisation de plus en plus grande et le développement économique et politique de plusieurs pays, Le monde aujourd’hui a réduit les inégalités de puissance mais il se fragmente et de la baisse de puissance du monde occidental émergent la Chine et l’Inde, bouleversant l’échiquier mondial.

En quête de sens, certaines gouvernes politiques s’égarent vers des populismes et tout concourt à penser que des modèles alternatifs au système libéral pourraient venir de cette montée en puissance de l’Orient.

Que faut-il en penser, comment décrypter ce chaos apparent et ce choc entre l’économie et le politique?

Nous remercions les partenaires de l’événement