Conférence d’introduction : Perspectives économiques 2020

En début de journée, Pierre Cléroux a brossé le portrait économique de la prochaine année. Les entreprises doivent composer avec une économie mondiale au ralenti à cause notamment, des incertitudes provoquées par l’enjeu du Brexit et des prochaines élections américaines.

Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis provoquent une diminution du commerce mondial, ayant des impacts directs pour les entreprises du secteur manufacturier. Malgré une diminution des investissements des entreprises manufacturières aux États-Unis, l’économie américaine semble se maintenir, ce qui bénéficie à l’économie canadienne. Néanmoins, le Canada devra faire preuve de prudence en raison des risques associés à une baisse du prix du pétrole et à une augmentation du taux d’endettement des ménages canadiens.

Pour sa part, l’économie du Québec continue de s’accroître, devenant ainsi la plus forte au sein du Canada. L’augmentation des dépenses gouvernementales et des investissements des entreprises, combinée à un marché de plein emploi ainsi qu’à une baisse du taux d’endettement des ménages contribuent à stimuler la croissance de l’économie québécoise. Cependant, la pénurie de main-d’œuvre contribuera à limiter cette croissance.

Pierre Cléroux Vice-président, Recherche et économiste en chef, BDC

Pierre Cléroux

Vice-président, Recherche et
économiste en chef, BDC

Pierre Cléroux a été nommé vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC en 2012.
Il dirige une équipe d’experts qui analysent les données économiques afin de repérer les tendances commerciales et sectorielles qui toucheront les entrepreneurs canadiens.

Conférencier chevronné, il parcourt régulièrement le pays pour aider les propriétaires d’entreprises à comprendre les risques et les occasions que recèle le contexte économique.

Au cours de ses 25 années de carrière en tant qu’économiste, il a occupé plusieurs postes influents qui ont eu un impact direct sur les entrepreneurs, tant au Canada qu’à l’étranger.

Auparavant, il a été vice-président, Analyse des affaires dans le cadre du National Industry Clusters Development Program en Arabie saoudite; sous-ministre adjoint au ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec et a travaillé 12 ans à la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

Nous remercions les partenaires de l’événement